Handicap : DIMO s’engage

Saviez-vous que Lyon a accueilli la 5ème édition du Festival international du film sur les handicaps début février 2022 ? Étiez-vous au courant que la loi oblige les entreprises privées de plus de 20 salariés à employer et recruter des personnes en situation de handicap ?

Un cadre règlementaire … mais pas que !

Il y a de nombreux enjeux qui impliquent la prise en considération du sujet dans nos entreprises. Et pour dire les choses clairement, le sujet du handicap revêt souvent en premier lieu des dimensions de politique de marque employeur, de communication, de recrutement ainsi que des enjeux financiers. Mais c’est avant tout une dimension humaine forte qui se révèle quand on veut bien s’en saisir correctement.

DIMO Software a toujours affiché sa dynamique d’entreprise Handi’accueillante. Mais elle a souhaité s’engager pour installer une démarche de communication permanente auprès de ses collaborateurs. Un thème RSE complexe qui englobe de multiples problématiques notamment en termes de formation et de sensibilisation.

La formation comme déclencheurs de la prise en considération du handicap

Une culture RSE induit la prise en considération du sujet mais c’est avant tout une dynamique interne impulsée par l’équipe RH (Frédérique Crozon et Lucie Legeard) qui a permis de lancer DIMO Software dans une démarche de sensibilisation et de communication sur le handicap.

En 2021, DIMO Software a donc décidé de lancer un audit interne pour mesurer la prise en considération du sujet du handicap. Cet audit devait nous aider à faire un état des lieux et cerner les pratiques existantes en interne pour proposer ensuite, grâce à l’appui de l’AGEFIPH (l’Association de Gestion du Fonds pour l’Insertion Professionnelle des Personnes Handicapées) un plan d’actions à mener auprès de nos collaborateurs.

Le « Diagnostic Handicap » pour cerner la réceptivité des collaborateurs

Pendant quatre mois, Lucie et Frédérique ont donc réalisé un audit qui a requis l’analyse poussée de chiffres, de données sur les effectifs, les évolutions, les salariés ayant une reconnaissance, etc. et ce sur les 3 dernières années.

Un questionnaire a été envoyé à toute l’entreprise. Le but : connaître son degré de maturité sur la notion de handicap. Les retours de cette enquête ont témoigné d’une certaine méconnaissance du sujet par les collaborateurs alors que l’audit révélait une véritable prise en considération et une bienveillance indéniable à l’égard des collaborateurs en situation de handicap.

Un « esprit DIMO » bienveillant

Le bilan de l’audit a donc révélé d’excellentes pratiques dans la prise en compte du handicap. Bienveillance, ouverture à tous et écoute sont là, et bien là ! Concrètement : accompagnement des collaborateurs dans les démarches administratives vers la RQTH (reconnaissance de la qualité de travailleur handicapé), montage des dossiers de financement Agefiph (achat de matériel spécifique), accompagnement dans l’adaptation du poste (ergonome, conseil auprès des managers pour l’adaptation…), accompagnement des collaborateurs après un arrêt long, …

Handicap - DIMO Software s’engage

Il faut désormais que tout le monde soit aligné sur ce qui est fait ! À cet égard, dix interviews de deux heures ont été menées auprès de collaborateurs venant de plusieurs horizons (RH, managers, membre du Comex, personnes en situation de handicap ou travaillant avec des personnes en situation de handicap), toutes volontaires. Ce type d’approche a permis de lever certaines idées reçues en termes de coût, d’utilité ou de pertinence. Elle a permis de mettre en lumière des actions concrètes à mener.

Communiquer le sujet du handicap

Comment lever un a priori du genre « Pourquoi ma/mon collègue a un fauteuil ergonomique et pas moi ? ». Quand on ne connaît pas la problématique du handicap, un problème de dos par exemple, nécessitant d’avoir des dispositifs adaptés, peut entrainer jalousie, incompréhension et parfois même des conflits. Une sensibilisation permet de prévenir ces incompréhensions afin de promouvoir l’équité au sein de l’environnement de travail.

Cette sensibilisation se traduit maintenant par des articles réguliers ou des jeux dans nos outils de communication interne, le témoignage de collaborateurs sur leur handicap, ou encore des réflexions autour du secteur adapté et protégé (ESAT : établissements ou services d’aide par le travail ; EA : Entreprises adaptées) pour servir certains besoins de l’entreprise.

Une démarche dans la durée

La cellule RH va continuer à mener des actions de communication sous différentes formes pour continuer à engager DIMO sur ce sujet naturellement bien intégré au quotidien. Mais il mérite encore beaucoup de communication pour répondre ainsi à des enjeux, sociétaux, économiques et tout simplement humains.

Partager cet article
Inscription newsletter
Restez informés de notre actualité et événements !
Découvrez également
Retour haut de page