Il faut casser les codes pour rendre les métiers du numérique plus attractifs

Christophe-Gard

Christophe Gard – délégué Syntec Numérique et co-fondateur de DIMO Software
BFM Lyon le 04.9.2020

 

« Les visages de l’emploi », l’émission diffusée sur BFM Lyon

L’émission consacrée à l’actualité du recrutement et de la formation sur la métropole de Lyon invitait le 4 septembre dernier Christophe Gard, délégué Syntec Numérique et cofondateur de DIMO Software. Dans son échange avec Lucie Nuttin, Christophe revient sur l’emploi dans le secteur du numérique. Services, éditeurs de logiciels, conseil technologique … le numérique couvre un large périmètre d’entreprises et offre des perspectives prometteuses.

Région Auvergne Rhône-Alpes : le numérique avant COVID en quelques chiffres

  • Taux de croissance de 15% d’une année sur l’autre en termes de recrutement.
  • 45 000 emplois
  • 5Mds€ de chiffre d’affaires
  • Taux de croissance de 35% depuis une dizaine d’années

L’impact inégal de la Covid

Si les outils collaboratifs ont été très sollicités pendant cette période, il est cependant trop tôt pour en mesurer l’impact. Christophe Gard note que le numérique intervient dans beaucoup de métiers (santé, textile, administration…). « Parmi les 2500 entreprises de la région, certaines sont plus ou moins touchées selon leurs profils : accélération de projets pour certaines, ralentissement pour d’autres ». Il reste résolument optimiste pour le secteur et parie sur une relance.

Toujours d’avenir, les métiers du numérique ?

Ils représentent une partie des emplois d’avenir. « Des études indiquent que 85% des métiers du futur pratiqués par les jeunes de 20 ans n’existent pas aujourd’hui. Le numérique est donc appelé à prendre une part importante dans cette évolution professionnelle » note Christophe Gard.

On recherche des compétences transverses

Les qualifications sont très précises dans le digital. Les métiers et les technologies évoluent rapidement. Christophe Gard explique que les entreprises recherchent avant tout du « savoir-être », de la curiosité, une capacité à évoluer et à apprendre vite. Aucun profil particulier n’est favorisé, car les entreprises du numérique proposent souvent des cursus d’intégration, de formation et d’adaptation.

Il faut également souligner la variété des métiers, qui couvrent un champ opérationnel très large, allant de la vente au développement, en passant par le commercial ou les relations humaines. « Il faut casser les codes pour rendre les métiers du numérique plus attractifs. Toutes les professions sont concernées » selon Christophe Gard, qui parle de « hackeurs éthiques », de « social sellers », …

Post-Confinement : DIMO Software recrute !

« Les indicateurs repassent doucement au vert sur les métiers du numérique. Nous recherchons des consultants, des développeurs, des commerciaux, mais aussi des personnes chargées de faire de la prospection via les réseaux sociaux » conclue Christophe Gard. Des thèmes qui font aussi écho à des évènements organisés chez DIMO Software avec des experts et retours d’expériences comme “la journée du rebond commercial” organisé le 22 septembre avec 5 conférences en live sur la journée.

En savoir plus sur :

Les postes ouverts chez DIMO Software

“la journée du rebond commercial”

Revoir l’émission :

BFM-Lyon-Christophe-Gard-lecture

 

Partager cet article

Partager sur twitter
Partager sur linkedin
Partager sur print
Partager sur email

Inscription newsletter
Restez informé.e.s de notre actualité et événements !